Passez quand vous voulez

18 avril 2015

Douchette

Une semaine en forme de montagnes russes (surtout en pente quand même), des douches froides, des énervements, des pannes diverses et variées, un week-end reporté, des trous dans le porte-monnaie ... mais comment résister au soleil, aux calins, aux drôles de coïncidences, à un panier Mourlevat/Thin walls/gariguettes/basilic thaï, aux terrasses ?

Il suffit peut-être de changer un fusible ? ou de perspective ?
Mais sans rien lâcher.

merguezterrasse

Posté par MamCastor à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 avril 2015

Double mixte

ouilleSituation inédite je crois, née des cadeaux d'anniversaire et prêts divers : 2 livres en commun dans les piles de chaque coté du lit.
Vu d'ici, on dirait que l'édition française ne se porte pas si mal.

Posté par MamCastor à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2015

Je parle trop

Je bois trop aussi je ne réfléchis pas assez et même j'envoie des sms trop vite sans réfléchir.

Cette semaine, M. A m'a offert une fêve en forme de théâtre assorti d'un "merci trois fois". M. B a l'oeil qui frise et vient lire les mémoires d'un curé athée pendant que "madame fait les soldes". M. C aimerait bien qu'on monte une expo sur la pipe.
Non, non je ne travaille pas en HP.

Et puis c'était une belle fin de semaine pascale en famille, resserrés. La chasse au trésor pour les oeufs préparée à l'arrache (et les indices trop faciles : dans tes silences se dessinent des africaines abyssines = bambou !), le dingus en live et par sms, toutes ces bonnes choses à manger et Milobellus qui s'entraîne à mettre des paniers jusqu'à la nuit tombée pour "grandir et mincir" (et aussi mettre la pâtée à Givet la prochaine fois), les pieds dans le ruisseau je n'ai pas pu encore mais les garçons si, une partie de baby de folie.

Du moins drôle aussi, mais malgré le diagnostic pourri, les petites déceptions et les gros pincements, il y a au fond, cette petite joie tenace, un truc qui tient du déni et du délire et qui donne envie de danser et qui dit que la vie est trop courte, qu'il faut dire aux gens qu'on aime qu'on les aime et qu'on ne se le dit jamais trop. (oui, oui, j'ai encore trop bu)

contralzA

contralzG

contralzH

contralzF

contralzB

contralzD

contralzE

Posté par MamCastor à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2015

ooM

Où il est question de montage financier, de budget sabré, d'yeux et de boules, de supers pouvoirs, d'euphorie et de peur. Un colophon d'yeux offert, des yeux qui se dérobent, des yeux qui brûlent. J'ai chaud, j'ai froid, je rougis.
Ah oui, et la tendresse aussi.

ûûûC

ûûû001

ûûû002

Posté par MamCastor à 11:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2015

Terrienne

terebrant1

chateauterebrant

terebrant2

Je perds mes clés, mon sac, mon appareil photo, en alternance, mais je les retrouve (presque) toujours. Je perds la tête parfois, mon calme rarement, le sourire de temps en temps mais je le retrouve aussi.

J'ai enfin trouvé le moyen d'apaiser mes neurones affolés : mettre les mains dans la terre, repiquer du bleu pour la fenêtre et des petits batonnets piquants dont on a peine à imaginer qu'ils donneront des framboises cet été. Je me sens mère nourricière. Au fond du trou, un peu de terreau de 20 ans d'age, 20 ans d'épluchures de repas festifs, vite oublier qu'on ne fera plus de fêtes sur l'ilot de cette maison là.
Le temps de faire tremper les mottes, se tourner vers le soleil, fermer les yeux, laisser croûter la terre sous les ongles, écouter un bourdonnement timide, le froufrou d'un vol de pigeons, des cloches qui sonnent, une ambulance lointaine, les battements de mon coeur et bientôt les garçons qui rentrent de l'école, seuls comme j'apprends à les laisser rentrer.

Posté par MamCastor à 18:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



11 mars 2015

Enlevez-moi

merelAvec la douceur de l'air, le retour des vieux démons. Je souris quand je suis à ramasser à  la petite cuillère, mais face à l'ennemi dans la glace, j'ai plus de mal à donner le change.

Je sais bien que tôt ou tard, le chant du merle ne me mouillera plus les yeux. Je crois aussi que je terminerai Soumission de Houellebecq quand je me réveillerai en sursaut à 5h23 alors que je devrais juste laisser ce livre me tomber des mains.

Posté par MamCastor à 20:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2015

ÛÛÛ

ûûû2

ûûûa

ûûûb

ûûû1

ûûû3

ûûû5

Promis, c'est le dernier gâteau aux clémentines de la saison.

Quelques lectures de février, que du bon, l'émotion de retrouver la plus belle vue des vacances dans Ainsi soit Benoîte Groult (adorer la relation entre cette icône du féminisme et sa bio-graphiste) puis (re)lire Ainsi soit-elle après La Condition pavillonnaire / quelques très belles pages dans La peau de l'ours pour un sujet un peu improbable / Luc Bérimont à (re)découvrir pour le printemps des poètes 2015, "Si je disais la vie, la fraise aux lèvres vous auriez ..." / BD encore : Lip des héros ordinaires dans la veine de Davodeau, je dirais, j'aime beaucoup / Bienvenue de Marguerite Abouet (Aya de Yopougon) : les (més)aventures d'une étudiante aux Beaux-Arts, une série fraîche que j'ai dévorée avec plaisir / et Le rapetissement de Treehorn car il faut toujours lire un peu de littérature jeunesse.

Envie de rangement, de classement, d'allègement, de reconnaître ma faim et mes freins, de terminer des projets pour en lancer plein d'autres, d'ivresses, de bienveillance encore, de peau douce, de bras nus, de pauses au soleil, de cui-cui, de terre humide, de pousses tendres et d'amûûûûûûûr, bien sûr ! Bienvenue mars.

Posté par MamCastor à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 février 2015

C'est maintenant

Il y a la deuxième journée, après les heures de travail. Les enfants, la soupe, les sorties. Il y a aussi tous ces trucs qu'on gère en même temps, les conversations multiples en simultané. Il y a ces matins où je me dis qu'il faut que j'apprenne à me brosser les dents de la main gauche pour pouvoir me maquiller de la main droite pendant ce temps.
Il y a aussi les jours off, pour reprendre un peu d'air, savourer les moments passés avec les garçons, parfois même un petit peu de l'ado.
Il y a aussi tout ce qui nourrit les vies parallèles, secrètes, rêvées, souterraines.
Le printemps bientôt, des promesses de changement, je ne sais rien de ce qui se profile.

off8

off9

off2

off4

off3

off

off7

off5

off6

Posté par MamCastor à 09:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 février 2015

Mine de rien

minederien2

minederien3

minederien1

minederien4

minederien6

minederien5

minederien8

 

Un ajout aux règles de la maison par Milobellus qui me fait sourire / une St Valentin délicate /une biffure au crayon de mine par le précédent lecteur de La condition pavillonnaire qui me laisse plus perplexe / après les lessives de gants blancs, celle de maillots bleu étoile qui me font me sentir mère de garçons plus que jamais / des signaux pas très clairs au bord des voies navigables

D'Angers à Tai Pei bonne semaine !

Posté par MamCastor à 17:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 février 2015

Then what

Ahhhh Balthazar nouvel album le 30 mars !

Posté par MamCastor à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,